Commune donneur Ville amie des enfants

Patrimoine

Othis au coeur d’un patrimoine exceptionnel

La région autour d’Othis recèle d’immenses richesses architecturales et environnementales :

  • Parc Jean Jacques Rousseau à Ermenonville
  • Abbaye de Chaâlis
  • Forêts d’Ermenonville - Chantilly - Halatte
  • Château de Chantilly
  • Villes de Meaux et de Senlis

L’Eglise Notre Dame

Un monument historique

L'Eglise Notre Dame à Othis
cliquez pour agrandir l'image L'Eglise Notre Dame

Parmi les activités socioculturelles, on peut visiter l’admirable église Notre-Dame d’Othis.
Visite possible le samedi matin de 10h à 12h.

Des siècles durant, Othis a été un tout petit village, si bien que l’église est la seule richesse artistique de la commune.

Classée au titre des Monuments Historiques, citée dans de nombreux guides touristiques, l’église Notre-Dame d’Othis est aux yeux des connaisseurs, un des plus charmants exemples d’architecture des XIII et XVIe siècles.

Commencée vers 1500, terminée en 1573, elle témoigne du renouvellement de l’art au XVIe siècle.

Par de nombreux caractères, elle reste une église du Moyen Age ; par d’autres, elle est une illustration idéale du style Renaissance.

Deux éléments retiennent en particulier l’attention

  • son robuste clocher briard, grosse tour carrée médiévale en pierre soutenue par quatre contreforts, flanquée d’une tourelle d’escalier et percée en son sommet de quatre baies d’abat-son, est monumental
  • son portail Renaissance construit sous les règnes de Charles IX et Henri III est attribué au sculpteur Jean Goujon. Cette façade, avec ses colonnes, ses frises, sa rosace et ses sculptures, constitue à elle seule un véritable chef-d’œuvre dont il faut admirer, selon les spécialistes, « le fini prodigieux de l’exécution ».

Les grandes dates

  • Fin XVe : début de la construction
  • 1555 - 1573 : réalisation de la façade
  • 1599 : le 9 mai, l’église est consacrée par Guillaume Rose, l’évêque de Senlis
  • 1875 : elle est classée « Monument historique »
  • 1984 - 1988 : Restauration

Le mobilier

Plusieurs éléments présentent un intérêt certain :

  • un lutrin en fer forgé : XVIIe siècle
  • un bénitier : Renaissance
  • une cuve baptismale : XIIIe siècle
  • un tableau de la Sainte Famille : XVIIIe siècle
  • une statue de Sainte Catherine foulant aux pieds l’Empereur Maxence
  • deux pierres tombales : l’une est celle de Louise Lerouet, dame d’Honneur de la Reine, décédée en 1587 ; l’autre est celle de David Le Roy, Seigneur d’Othis, de Beaupré et de Guincourt, conseiller et secrétaire du Roi, décédé en 1642.
 
Haut de page