Commune donneur Ville amie des enfants

PLU

Construite autour d’un vieux bourg de 300 habitants en 1970, la nouvelle ville d’Othis a récemment fêté ses 50 ans d’existence.

Elle comptait 6 622 habitants en 2018, selon la dernière statistique de l’INSEE. Un chiffre qui n’a pas changé depuis 20 ans. Comme en témoignent les différents recensements.

Jusqu’à récemment, c’était le POS (Plan d’Occupation des Sols) qui réglementait les droits à construire.  Devenu obsolète, comme tous les autres POS, la loi nous a obligés à le transformer en PLU (Plan Local d’Urbanisme).
Le Plan Local d'Urbanisme a été adopté par le Consiel municipal lors du Conseil municipal du 5 décembre 2017.

Celui-ci prévoit la création d'un nouveau quartier en entrée de ville, et répond à trois objectifs principaux :

  • le désencalevement du centre commercial des Trois Voiles,
  • la nécessité de proposer des logements en accession à la propriété et sociaux,
  • la volonté de protéger la ville en évitant une procédure de carence aux conséquences désastreuses pour la commune pour grave insuffisance de logements sociaux.

Après la Maison de santé, qui a ouvert ses portes fin 2018, la première réalisation sera la construction d'une maison multigénérationnelle en entrée de ville, qui accueillera des jeunes, des familles et des seniors.

 

LES DANGERS D'UNE PROCÉDURE DE CARENCE

  • Le montant des pénalités dues au titre du manque de logements sociaux dans le cadre de la loi SRU peut-être multiplié par 5. En 3 ans, la Ville a dû verser 240 000€ de pénalités.
  • Le Préfet peut se substituer au Maire, délivrer les permis de construire, mobiliser des logements vacants dans le parc privé et décider des lieux d'implantation de nouvelles habitations. Par exemple, et afin de densifier l'intérieur du périmètre urbain actuel, autoriser des constructions dans le Parc de Beaupré ou de la Jalaise, ou bien encore dans le verger de Guincourt, des poumons verts indispensables à préserver absolument.
  • La commune devra contribuer obligatoirement au financement des opérations dans la limite de 50 000€ par logement construit.

Avec l'approbation du PLU, Othis est protégée d'une urbanisation subie et préserve ses poumons verts, donc son identité de ville à la campagne.

 

ASSURER LA SURVIE DU CENTRE COMMERCIAL

Le PLU est une nécessité également pour les commerces de proximité, et en particulier pour le centre commercial des Trois Voiles, qui est confronté à une concurrence extra-communale de plus en plus forte.

Une voie d'accès directe depuis l'entrée de ville est indispensable pour le désencalver et éviter à terme des fermetures définitives. Sans cette voie d'accès, le risque de voir naître une friche est réel, ce qui dénaturerait le coeur de ville et priverait les consommateurs othissois de commerces de proximité.

 

RETROUVEZ CI-DESSOUS TOUS LES DOCUMENTS RELATIFS AU PLAN LOCAL D'URBANSIME D'OTHIS

 

Haut de page
Outils d'accessibilité